22 avril, 2007 par Royal du Perron


Bertrand Gagnon

1926 - 2007

Brève entrevue de Bertrand Gagnon (probablement sa dernière), le 5 octobre dernier.

Zoneculture a appris avec regret le dèces du comédien Bertrand Gagnon survenu le 2 mars dernier.

Artiste de la première heure, M. Gagnon débuta avec Les Compagnons de St-Laurent et Les Variétés Lyriques. Sa carrière a été propulsée dès les débuts de la télévision alors qu’en 1954, il jouait dans le téléroman 14, rue des Galais, à  Radio-Canada.

Polyvalent, le comédien avait un casting du type Papa a raison jouant avec bonheur les hommes sérieux, les professionnels, les notables mais il excellait aussi dans les comédies comme on l’a vu dans la série Cré Basile à TVA.  Il a joué dans des dizaines de téléromans dont Les belles histoires des pays d'en haut, Sous le signe du lion, Duplessis, Entre et chien et loup.

Bertrand Gagnon  était aussi un fabuleux acteur de théâtre. Au cinéma, il a tourné notamment dans Lucien Brouillard de Bruno Carrière, Quelques arpents de neige de Denis Héroux, Cordélia de  Jean Beaudin, Délivrez-nous du mal et Bingo de Jean-Claude Lord, sans compter les oeuvres cinématographiques de l’Office national du film.

Bertrand Gagnon a été président de l'Union des artistes suite à la pénible grève des réalisateurs de Radio-Canada (1959) privant de travail les artistes durant de longs mois. Son mandat à l’UDA s’est échelonné de 1960 à 1962.

Malgré un métier public, le comédien est parti comme il a vécu, de façon fort discrète. Zoneculture l’avait rencontré alors que le Maire de Montréal, Gérald Tremblay rendait hommage aux doyens de l’UDA depuis l’Hôtel de Ville. Dans le bref entretien improvisé qu’il nous accordait lors du cocktail d’honneur le 5 octobre dernier,  il affichait une bonne humeur et une joie de vivre exemplaires. 

M. Gagnon laisse dans le deuil son épouse Lise Andrée Robert, ses sept enfants et une belle descendance.

Photo : Paul-André Desmarais