Mario Landerman
Mardi, 15 février 2011
par Mario Landerman

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Jonathan Collin

Ma vie complètement refaite : La bonification de Jonathan Collin

 

Le nouveau spectacle promis par l’humoriste Jonathan Collin est présenté au Monument-National.  De ce que j’ai vu, je peux affirmer que Collin est comme le bon vin; il devient meilleur avec les années!


Son premier spectacle, dont ZoneCulture a parlé ici, présentait une galerie de personnages dont certains étaient hilarants et d’autres, un peu moins réussis.  Mais tel est le lot d’un humoriste.  Dans une compilation de numéros, certains seront toujours meilleurs que d’autres.  Il était temps de passer à autre chose, surtout que sa nouvelle carrière en France nécessite du nouveau matériel afin de surprendre agréablement le spectateur, tant québécois que français.


Il revient avec ce nouveau spectacle, Ma vie complètement refaite.  Au lieu d’une collection de personnages, on a droit à Collin seul, sans artifices ou presque, qui raconte diverses étapes de sa vie avec un humour parfois poignant.  Comme le titre le laisse entendre, tout n’est pas véridique dans cette vie de Jonathan Collin.  On se surprend quand même à penser qu’il doit y avoir du vécu réel qui se cache derrière ces monologues. 


Le trentenaire s’exprime sur l’amour filial, l’amour et le sexe, l’âge, les enfants, la vieillesse avec un égal bonheur.  Comme pour son précédent spectacle, il fait intervenir le public dans la salle, ce qui nous permet d’apprendre les fantasmes les plus secrets de certains élus, pour notre plus grande satisfaction de voyeurs! 


Le monologue sur son père, qui débute sous le rire et se termine de façon poignante, est un bel exemple des leçons de vie que Jonathan Collin distille dans son matériel.  Parmi les pièces les plus hilarantes, il y a la rencontre avec celle qui devait devenir sa femme, ou encore l’histoire de son premier amour, celui qu’on oublie jamais.  Un monologue basé sur les fantasmes et la découverte sexuelle inassouvis des adolescents. 


Le « self-made comic », ancien coiffeur de son métier, n’est pas sans rappeler un autre humoriste autodidacte, Daniel Lemire.  Collin, volontairement ou non, emprunte même des mimiques à Lemire, ce qui rend la similarité encore plus frappante entre les deux.  Mais la ressemblance s’arrête là.  Collin possède son matériel et un humour qui lui sont propres.  De plus, on sent l’humoriste en plein contrôle de son matériel et de l’interaction avec le public.  Plus, même, que lors de son précédent spectacle, Visite guidée.


Jonathan Collin aime faire la part belle à des artistes de la relève, que ce soit en chanson ou en humour.  Dans le premier spectacle, il a fait découvrir Paméla Boyer aux spectateurs, une jeune chanteuse promue à un bel avenir.  Cette fois-ci, il a fait appel à un jeune humoriste du nom de Marc Pelchat.  Ce grand gaillard sympathique avait accompagné Collin en France lors de la tournée de l’humoriste.  Un peu nerveux malgré tout, il s’est acquitté de sa tâche avec un plaisir évident de se trouver devant le public.  Marc Pelchat prépare d’ailleurs un « one man show » pour les prochains mois, et ZoneCulture lui souhaite la meilleure des chances. 

 

 


Une supplémentaire est prévue pour le 4 mars, les soirées du 12 et 13 février ayant affiché complet.  Ne manquez pas cet humoriste, avant que les français ne nous l’arrache à nouveau!


Jonathan Collin, dans Ma vie complètement refaite, au Monument-National le 4 mars.


Pour en savoir plus : http://www.jonathancollin.com/jc-productions/

 

Vidéo : Mario Landerman

©2011, zoneculture.com--Tous droits réservés