12 avril, 2007 par Royal du Perron


Le dernier-né du Cirque du soleil

 « L’’histoire de l’Innocent, un solitaire mélancolique

qui cherche sa place dans le monde »

Accumulant à un rythme soutenu les grands succès, le Cirque du soleil présentera bientôt en première mondiale à Montréal, sa 20e production : Kooza.

Mais d’où vient ce nom ? Du mot koza en sanscrit, signifiant «coffre» ou «boîte».  Boîte de Pandore ?

La presse était conviée hier à assister à 30 minutes de numéros tirés du spectacle. En effet, à l’ouverture, on a vu le fameux Trickster sortir de la boîte, tel un diable-à-ressort.  Numéro surprenant, spectaculaire, s’il en est mais tout aussi dangereux que les autres prestations clownesques.  Car ici, très souvent, l’équilibre ne tient qu’à un fil.

« Entre rire et sourire, force et fragilité, tumulte et harmonie, Kooza explore les thèmes de la peur, de l’identité, de la reconnaissance et du pouvoir. Le spectacle présente un univers visuel empreint d’exotisme où se mêlent surprise et frisson, dépassement et audace, étonnement et complicité. » affirment les dix concepteurs du spectacle.

La distribution comporte 50 artistes dont plusieurs ont reçu de nombreux prix internationaux, notamment en jonglerie et en trapèze.  D’ailleurs le jongleur (un Américain d’origine) atteint les sommets de son art, d’après ce que nous avons vu.

Le retour aux sources

Serge Roy en entrevue avec Royal du Perron

Le directeur artistique, Serge Roy a fait partie des Échassiers de Baie St-Paul avec Guy Laliberté avant même la fondation du Cirque. Il voit Kooza comme « un spectacle convivial, qui rappelle les arts de la rue, un mélange de gymnastique acrobatique et d’arts clownsesques profondément ancré dans les arts du cirque et très proche des origines du Cirque du soleil.» 

David Shiner se confie à Royal du Perron

David Shiner dont la première collaboration avec le Cirque remonte à 1990, assure la mise en scène du spectacle.  Cet  ancien clown reconnu mondialement explique : «Le clown transforme les faiblesses humaines les plus profondes en humour. C’est un anarchiste qui peut se permettre de transgresser les règles. »

André Simard, le concepteur des performances acrobatiques collabore avec le Cirque depuis 20 ans.  Le Cirque a fourni à l’artiste « la plate-forme dont il avait besoin pour transformer ses numéros aériens en véritables oeuvres d’art. »  Simard confie : « Kooza est un retour aux originies du Cirque du soleil.  L’effort humain – la performance humaine à l’état brut – est exploré dans toute son ampleur et dans toute sa fragilité.»

Après les représentations montréalaises, le spectacle ira à Québec et Toronto avant de se rendre aux États-Unis.

KOOZA À MONTRÉAL

À l’affiche du 19 avril au 24 juin 2007

sous le Grand Chapiteau bleu et jaune sur les Quais du Vieux-Port de Montréal

FORFAIT VIP TAPIS ROUGE™ DISPONIBLE

Comprenant un billet dans une des meilleures sections du chapiteau,

l’accès à la suite Tapis Rouge une heure avant la représentation et durant l’entracte.

Pour en savoir plus: Billets en ligne : www.cirquedusoleil.com.

(514) 790-1245 et 1 800 361-4595.

Photos: Mario Landerman