22 juin, 2007 par Royal du Perron


La Tunisie : se dorloter dans un climat de rêve

Située au centre du bassin méditerranéen, à l'extrémité nord-est de l'Afrique, la Tunisie compte pas moins de 1,300 km de côtes enchanteresses où se chatoient des teintes de bleu, de turquoise et de vert dans une grandiose harmonie comme seule la nature sait le faire.  La Tunisie est bornée à l'ouest par l'Algérie et à l'est par la Lybie. La merveilleuse Méditerranée compose sa bordure nord et nord-est et son plein sud regorge de splendides paysages désertiques qui font la joie et l'enchantement des aventuriers. 


Source : Web

Je logerai à l'hôtel Naharwess de Hammammet, à 70 km au sud de la capitale, au bord de la Méditerranée.  Il s'agit d'un grand complexe hôtelier comprenant trois piscines un vaste et luxuriant jardin, avec des terrasses en contrebas, des arbustes, des fontaines, un petit pont, beaucoup de fleurs tout autour. Bref, le décor est enchanteur…  De l'hôtel, une marche de quelques minutes conduit à une belle plage sablonneuse, très invitante…


Artisans à l'oeuvre dans une boutique de Nabeul

Tout près se trouve la ville de Nabeul, capitale du Cap Bon et haut-lieu de la poterie tunisienne.  Plusieurs boutiques aménagent un coin ou les artisans s'affairent à tourner ou peindre diverses poteries devant les touristes ravis. On y trouve aussi des murales constituées d'immense panneaux de céramique qui, par leurs dimensions, motifs et coloris, ravissent l'oeil.  On peut y dénicher l'objet inattendu à très bon compte.  Par exemple, une paire de chandeliers en bois sculpté et verni ne m'a coûté que 10 $. 


Souk à Hammammet

Dans les souks, le marchandage fait partie intégrante du magasinage. Après argumentation, j'ai rapporté un magnifique sac de voyage en cuir véritable, couleur café, pour à peine 25$. 

Le farniente méditerranéen

Dans les cafés et terrasses des villes tunisiennes on retrouve la nonchalance méditerranéenne où les hommes se réunissent pour piquer une jasette et fumer le narguilé.  On connaît le narguilé, cette immense pipe orientale à long tuyau flexible, dans laquelle la fumée passe par un flacon rempli d'eau parfumée avant d'arriver à la bouche.  Ces appareils ou instruments, sont beaucoup plus que des accessoires.  Généralement cordés en rang d'oignon à l'entrée du café, ils sont à la disposition de la clientèle, qui les utilise abondamment.  D'un point de vue occidental, fumer publiquement le narguilé est un geste spectaculaire. Voilà qui ajoute de la couleur à ce pays méditerranéen qui, par ailleurs, n'en manque pas.

Les vacanciers se rendant à Port El Kantaoui se retrouvent au centre d'une intense activité commerciale et touristique, ce qui est un gros avantage pour ceux et celles qui aiment le magasinage.  Quant au cybercafé,  les coûts sont dérisoires; j'ai déboursé deux dollars pour la lecture de mes courriels et l'envoi de trois messages.


La cathédrale de Tunis

La capitale, Tunis, une belle et grande ville moderne, a reçu en septembre 2001 les Jeux méditerranéens.  Pour l'occasion, on a revitalisé le centre-ville et retracé une large avenue à la gloire de l'ancien président Bourguiba.  Le projet a été gigantesque; on a transplanté des arbres par centaines.  Un parc fleuri au centre des deux avenues reproduit de belle façon les Champs-Élysées parisiens. À Tunis, une visite au réputé Musée du Bardo s'impose.  Ses riches collections de mosaïques le rendent unique au monde.  Les marchés publics sont toujours un régal pour l'oeil:  quel plaisir de choisir les meilleurs agrumes à si bas prix!  On sélectionne quelques oranges, puis on reprend la route en arpentant les grands boulevards.  Il faut aussi consacrer une journée pour visiter la Médina (vieille ville) qui contient des centaines de monuments. On y découvre les traces des civilisations puniques, romaines, arabes et occidentales. Toute une expérience.

Les côtes de Carthage

J’ai longé en train les côtes de Carthage, de Tunis à la Marsa.  La voie ferrée longe paresseusement les jolis ports de la Goulette, Salambo, Carthage, Amilcar et Sidi Bou Saïd.  Dans ce coin de pays, nature et environnement ne font qu'un.  La promenade en bord de mer de la Marsa offre un paysage bucolique où la douceur de vivre prend tout son sens.

Les éoliennes du Cap Bon

Le Cap Bon, c'est cette petite péninsule, à droite du pays, qui avance vers l'Italie.  À la pointe du Cap, on peut voir, dit-on, le pays de Dante à 140 km au nord-est.  Ce jour-là, le soleil éclatant et la lumière étincelante ont produit l'effet contraire :  les bleus de la mer et du ciel se confondant dans un léger brouillard ont caché les côtes siciliennes.  Qu'à cela ne tienne, ces diverses teintes de bleu, allant du marine au royal, resteront longtemps gravées dans ma mémoire.  Cette région comporte de riches terres agricoles.  On y cultive les agrumes et les tomates que nous mangeons parfois en Amérique durant la saison hivernale. 

En Tunisie, on sépare les terres arables par d'efficaces clôtures de cactus géants.  Vous n'ignoriez pas que la fleur du cactus est comestible, mais saviez-vous que les dromadaires se régalent de ses feuilles?  Notre guide, Ali, ajoute avec un brin d'humour que les épines leur servent de cure-dents…

Depuis le début du siècle, la permanence des vents a donné aux dirigeants tunisiens l'idée de construire des éoliennes géantes.  Ainsi, depuis ce temps, sans grandes controverses, d'immenses pales blanches s'agitent gaiement dans la verte prairie.  Gageons que les Tunisiens ont trouvé là une importante source d'énergie à bon compte. 

Les vestiges de Kerkouane

Les ruines de Kerkouane sont à date les seuls vestiges connus d'une ville punique de l'époque de Carthage.  Découvertes en 1952, elles datent du 5e s. av. J.-C.  On y distingue clairement le plan de la ville et celui des maisons.  Les chambres étaient construites autour de la salle d'eau.  On fabriquait ici divers coloris à partir du murex, ce mollusque dont la chair décomposée se métamorphosait en différente teintes, allant du vert au pourpre.  Plus loin, un atelier de teinture donnait couleurs aux tuniques, burnous et gandouras.


Vendeur de fleurs près d'un souk

La merveilleuse île de Djerba

Si on est jamais allé dans le désert, il faut absolument consacrer au moins deux ou trois jours d'excursion dans ces lieux mythiques, du côté de Tozeur. Des paysages lunaires et une ballade en dromadaire attend le touriste. Au retour de cette excursion mémorable, il faudra s'arrêter au Grand Hôtel des Thermes pour un séjour inoubliable à Djerba les Bains. Cet hôtel de haut calibre, dirigé par un médecin spécialisé, offre des cures de toutes sortes répondant aux attentes tants curatives que préventives.


Magnifique Tunisie

La Tunisie est à la portée de tous les budgets.  On s'y rend pour la qualité de l'accueil, pour régaler son œil de belle et grande nature.  Pour se divertir, se reposer, se ressourcer. Ou simplement se dorloter… dans un climat de rêve.


Entrevue avec son Excellence, Abdessalem Hetira, ambassadeur de Tunisie au Canada

Pour en savoir plus : www.tourismtunisia.com

Photos : Royal du Perron, Mario Landerman